DRESSER UN PORTRAIT SEXUÉ DU PERSONNEL

CONTEXTE

«Pour agir sur une situation, il faut d’abord pouvoir l’observer et en prendre conscience. Il existe plusieurs outils pour faire une observation méthodique et systématique d’une situation en organisation. Le portrait statistique en est un.

Dans le but de créer un outil d’observation des enjeux liés aux problèmes de la non-mixité des métiers à prédominance masculine qui conduirait à l’action vers l’égalité, les réalités des femmes doivent être observées en lien avec celle du groupe majoritaire que sont les hommes et en lien avec la population générale. Le portrait sexué de l’organisation permet cette observation, qui peut ensuite être affinée par d’autres outils au besoin.

Chaque personne a des idées préconçues qui colorent sa vision du monde. L’ACS+ aide à examiner et à remettre en question les préjugés. Cela constitue la première étape d’une démarche pour remédier aux inégalités au sein de l’organisation.

Notions abordées : analyse comparative entre les sexes plus (ACS+), analyse différenciée selon le sexe (ADS), cueillette de données sociodémographiques, proportion femmes/hommes, taux de roulement

CONTENU PRATIQUE

• Notions de base

• Dresser un portrait sexué du personnel

• Faire une analyse comparative entre les sexes plus (ACS+)

L’élaboration de votre portrait sexué est une action que vous pouvez ajouter dans votre plan d’action, dans la colonne « Actions à réaliser ». En plus, cette action vous aidera à mesurer vos progrès et fixer des indicateurs dans la colonne « Résultats Attendus ».

NOTIONS DE BASE

L’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) consiste à examiner les différentes répercussions de vos pratiques de gestion sur les femmes et les hommes au sein de votre organisation.

L’ACS+ est un outil de gestion égalitaire et inclusif pour :

Déconstruire les préjugés sur les femmes et les hommes

Éviter les biais sexistes ou les conclusions hâtives

Cibler les mesures et les pratiques les mieux adaptées aux différentes réalités

Prévenir ou réduire les inégalités entre les femmes et les hommes

La réalité des femmes et la même que celle des hommes

La réalité des femmes est forcément différente, voire opposée ou complémentaire à celle des hommes, alors que ce n’est pas toujours le cas

L’ACS+ vient contrer ces biais!

Recueillir des données sociodémographiques peut être simple et très avantageux pour :

Voir votre organisation avec une lunette égalitaire ACS+

Suivre l’évolution sexuée du portrait de votre personnel

Mesurer l’efficacité de votre plan d’action

Inconsciemment, on présume souvent que :

Porter des lunettes ACS+ est simple, il s’agit de poser les questions suivantes dans tous les processus de réflexion concernant les ressources humaines de l’organisation : Qu’en est-il pour les femmes?

DRESSER VOTRE PORTRAIT DE PERSONNEL

COMMENT FAIRE ?

Mettre à jour le portrait lors des embauches, des promotions, des accidents, des plaintes, des congés et des départs.

Aux ans ou aux deux ans selon la taille de votre entreprise, refaire l’exercice vous permettra de faire des comparaisons dans le temps.

Vous pouvez faire une recension plus ou moins fine selon la taille et les besoins de l’organisation.

• Par exemple en identifiant les groupes minoritaires (Autochtones, personnes vivant une situation de limitation fonctionnelle, minorités visibles, personnes récemment immigrées, etc.).

• Pour ce faire, demandez aux membres du personnel s’ils s’identifient à l’un ou à plusieurs des groupes minoritaires énoncés.

• Lorsque vous remplissez les données, il ne faut pas oublier qu’une femme ou un homme appartenant à une minorité visible doit également être ajouté·e dans la colonne « total des femmes » ou « total des hommes ».

Le portrait sexué du personnel peut également être utile lors d’un exercice d’équité salariale si on regroupe les catégories d’emplois par niveau de formation requis par exemple et qu’on ajoute les salaires : Réaliser l’équité, CNESST, http://www.ces.gouv.qc.ca/realiserequite/

FAIRE UNE ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES (ACS+)

Maintenant que vous avez sous les yeux le portrait sexué de votre organisation, qu’est-ce qui ressort?

Observer l’état de la situation dans l’organisation

À partir du portrait sexué de l’organisation, on peut observer les différences entre les femmes et les hommes sur différents niveaux, par exemples :

La proportion de femmes dans l’organisation

F/total du personnel X 100 = % F

Le taux de candidatures retenues

Candidatures F reçues –F retenues / F reçues = % F retenues

Total reçues – Total retenues / Total reçues = % candidatures retenues

Les positions hiérarchiques ou sectorielles des femmes

F chefs d’équipe, cadres, etc. / Total cadres X 100 = % F cadres

F secteur production / Total production X 100 = % F production

On peut également observer la présence des groupes minoritaires (GM) :

Personnel GM / personnel total = % personnel GM

Vous pouvez faire cet exercice d’analyse pour l’ensemble des éléments de votre tableau-portrait du personnel.

Ce qu’il faut retenir, c’est la nécessité de se poser des questions quand des différences s’observent entre les données des femmes et celles du côté des hommes ou quand les données du côté des femmes sont différentes du total.

Les observations à partir du portrait sexué de l’organisation peuvent aller beaucoup plus loin.

Par exemple, si on observe un écart important entre les départs des femmes et des hommes, il faut comprendre les raisons qui expliquent la situation pour être en mesure de poser les bons gestes. Dans ce cas, un sondage auprès du personnel sur sa satisfaction au travail pourrait être un bon outil… à condition d’analyser les résultats avec l’ACS+!

Pour analyser les résultats d’un sondage avec l’ACS+, il suffit de demander le sexe dans la première question, puis de regarder chaque réponse en analysant les écarts entre les réponses des femmes et celles des hommes (en plus de votre analyse des réponses totales à la question).

UN MEMBRE DU PERSONNEL QUITTE VOTRE ORGANISATION?

Voici une excellente occasion d’en savoir davantage sur la satisfaction de votre personnel.

Une fois que l’employé·e a cessé de travailler pour vous, invitez-le à une courte rencontre dans un lieu neutre et convivial afin de lui poser quelques questions. Pour que les réponses soient intéressantes, la démarche doit être volontaire.

Questions à poser pour connaître les raisons du départ d’un·e employé·e :

Quelle est la principale raison de votre départ?

Quelles étaient les principales sources de satisfaction et d’insatisfaction dans votre travail?

Quelles sont vos suggestions d’amélioration?

Comment l’organisation aurait-elle pu éviter votre départ?

   RESSOURCES DOCUMENTAIRES POUR ALLER PLUS LOIN

Suivre le cours sur l’ACS+. Condition féminine Canada offre une formation en ligne d’une durée de 2 h pour se familiariser avec l’analyse ACS+
ainsi que plusieurs outils pertinents.
http://www.swc-cfc.gc.ca/gba-acs/course-cours-fr.html

L’Analyse différenciée entre les sexes. (2007). Le Secrétariat à la condition féminine a produit un guide synthèse pour faire une analyse ADS.
http://www.scf.gouv.qc.ca/fileadmin/publications/ADS/ads_guide2007-10.pdf

L’ACS comme outil de développement égalitaire et équitable entre les sexes. Exemple d’application de l’ACS par le Centre d’intégration au marché de l’emploi (CIME) dans les MRC.
http://cime-emploi.com/publications/lacs-comme-outil-de-developpement-egalitaireet-equitable-entre-les-sexes/

Guide pour la collecte et la diffusion des données démographiques dans les cabinets d’avocats Le Barreau du Québec offre un guide pour la collecte de données, incluant en annexe un guide pour conduire une entrevue de départ ainsi qu’un modèle de tableau
Excel modifiable : http://www.barreau.qc.ca/fr/publications/avocats/justicia-guide-collectediffusion-donnees/index.html

Effectuer une entrevue de fin d’emploi Outil du Conseil canadien sectoriel de la chaîne d’approvisionnement.
http://www.supplychaincanada.org/assets/u/DVRHIOEntrevuedefindemploi.doc